Clic droit désactivé / Right click disabled

Etoiles et nébuleuses sombres dans la constellation du Taureau

Etoiles et nébuleuses sombres dans la constellation du Taureau - 2021

Retrouvez prochainement toutes mes images de paysage nocturne et d'astrophotographie sous ce format de page :

description, réglages du matériel, un lien vers la boutique pour obtenir un tirage (si proposé).

L'espace est-il noir entre les étoiles de notre galaxie ? Eh bien non, pas vraiment. Le vide spatial n'est en réalité jamais totalement sans matière, car il s'y trouve de grandes quantité de gaz et de poussières, étendus entre les astres sur des distances vertigineuses de plusieurs dizaines, centaines ou milliers d'années-lumière (AL).

Cette image à très grand champ dans la constellation du Taureau nous dévoile ces grandes structures sombres, à peines éclairées par les astres environnants.
A droite, les Pléiades : ce groupe de 9 étoiles bleues - distant de la Terre d'environ 440 AL et visible à l’œil nu - est entouré par un immense cocon de gaz. Très brillantes, ces étoiles illuminent toute cette matière et la rend quasiment visible avec une simple paire de jumelles.
Puis, au fur et à mesure que nous nous éloignons d'elles, le long de ce long "bras" de gaz et de poussière qui traverse l'image, nous devinons que la lumière des Pléiades s'atténue petit à petit, pour enfin à peine les éclairer. Là, les couleurs de cette matière se dévoilent : marron, beige, jusqu'à devenir totalement noir et opaque à certains endroits, car la concentration de poussière y est très élevée, ne laissant passer aucune lumière, pas même celle des étoiles situées derrière.

Avec un champ encore plus large, il est possible de voir un immense réseau d'IFN - Integrated Flux Nebula, le nom de ces structures - parcourir toute la constellation du Taureau.

Il s'agit de la première lumière "officielle" du nouveau setup de ciel profond à grand champ, reçu en octobre 2021 et qui a subit plusieurs tests.

Ici, 4 images de 1h30 de temps de pose ont été additionnées les unes à côté des autres pour former ce mini panoramique. Une caméra CMOS refroidie très sensible (jusqu'à 2x plus qu'un appareil photo reflex ou hybride) couplée avec le fantastique Samyang France 135mm f/2 ouvert au maximum (oui, à f/2 !) et un filtre IR-Cut ont permis de récolter beaucoup de lumière en une seule nuit !

Détails techniques

ZWO ASI533 MC Pro, Samyang 135mm f/2 ED
Filtre Astronomik IR-Cut L2
Monture SkyWatcher, système ASI Air Pro avec autoguidage

Image panoramique de 4 champs
Pour chacun d'entre eux : 30x180s (1h30) à f/2 + DOFs

Réalisé en une seule nuit du 8 décembre 2021

Traitement Astro Pixel Processor et Photoshop CC 2022

A propos de la série

Infiniment grand et varié, fascinant et mystérieux, l’espace nous fait voyager à chaque fois que nous regardons une image de galaxies ou nébuleuses.

Cette série regroupe l’ensemble de mes prises de vue du ciel profond. Amoureux des grands champs, les photos représentent une large portion du ciel avec des objets étendus, comme les grandes nébuleuses ou bien même des portions encore plus grandes.

Mon projet Ouranos 135 (mosaïque ultra haute résolution de la Voie Lactée de plusieurs centaines de millions de pixels – et bientôt plusieurs milliards de pixels) que je réalise petit à petit depuis 2018 peut être rattaché à cette série.